Transpondeur ASD pour drones

ASD – Air Space Drone propose un traqueur transpondeur spécial drone.

© AIR SPAC DRONE - ASD
© AIR SPAC DRONE – ASD

La jeune société crée en 2015 à Gardanne a développé un traqueur de 42g capable d’équiper les drones et de les suivre en temps réel en position vitesse et altitude. Les données sont collectées toutes les 3 secondes et enregistrées à distance. ASD sur la base d’algorithmes propriétaires compte se développer dans le secteur des EITS (Enterprise Information Technology Services). La position du drone étant connue, des alarmes peuvent être émises automatiquement en cas d’intrusion dans des espaces aériens non autorisés.

Pour 80 grammes de plus ASD propose un système permettant d’éviter les collisions entre aéronefs et respectant la règle aéronautique du « Voir et éviter » ou « Detect and Avoid ».

L’idée n’est pas nouvelle et la technologie semble permettre aujourd’hui d’y répondre. Mais plusieurs bémols sont à poser. Les performances restent à confirmer, la règle du « Voir et éviter » supposant une fiabilité proche de l’absolu. Tous les drones devraient être équipés alors que nombre d’avions de tourisme ou même d’ulm ne le sont pas encore (pas d’obligation). Le poids 42+80 = 142g n’est pas négligeable pour les drones les plus légers. Un système national EITS devrait encore trouver son financement…

Par ailleurs les derniers développements des constructeurs de drones proposent des solutions intégrées déjà très pointues. Avec des services EITS aboutis comprenant déjà l’enregistrement des paramètres de vol (bien au-delà de la position ou de la vitesse), des limitions de vol programmables en altitude et en distance (murs virtuels), des No Fly Zones prédéfinies (zones interdites), une cartographie 3D permettant de s’affranchir à terme du GPS (reconnaissance optique et sonique en temps réel de l’environnement et du paysage), des alarmes multiples et des automates de vol qui intègrent les prémices sérieuses d’un « Detect and Avoid »…

La solution ASD devrait recevoir un écho favorable auprès de nos législateurs comme des partisans d’un contrôle toujours plus étroit des drones. Cependant, le système semble déjà presque obsolète alors même que sa généralisation et son déploiement sont loin d’être assurés.

Source : http://airspacedrone.com/fr/index.html