« Phantom » présidentel

Crash d’un Phantom DJI dans les jardins de la Maison Blanche

© USSSS - United States Secret Service
© USSSS – United States Secret Service

DJI vient de brider tous les drones de la marque qui ne pourront plus voler ni même décoller dans un rayon de 25Km autour de la Maison Blanche. Il s’agit d’un bridage logiciel des différents contrôleurs de vol de la marque, en fonction des coordonnées GPS. Cette mesure fait suite à la découverte d’un Phantom crashé dans le parc présidentiel. A deux pas de la résidence du président des Etats Unis.

Petite concession diplomatique du fabriquant chinois, à destination de la FAA (Federal Aviation Administration), afin d’infléchir la réglementation. Globalement, les vols de drone sont toujours interdits sur le territoire américain.

Note : les protection d’hélice laissent penser qu’il s’agit d’un drone typiquement « amateur ». Ces protections ne remplacent pas les compétences en pilotage. Elles nuisent à l’aérodynamisme (fardage) et perturbe les flux d’air des hélices. C’est pourquoi les professionnels n’y ont généralement pas recours.

Source 04/02/2015 05:00 – aeronewstv.com
http://www.aeronewstv.com/fr/industrie/drones/2310-dji-le-fabricant-de-drones-intelligents.html